Cercle de lecture du mardi 14 novembre 2017

Bernadette :

Alex, Pierre LEMAITRE- Ed. LE LIVRE DE POCHE

Alex 1

Le commissaire Verhoevent doit retrouver les traces d'une jeune femme enlevée près de son domicile. Le lecteur suit la jeune femme et le commissaire et bascule petit à petit dans l'horreur. Horreur d'une jeune femme nue enfemrée dans une cage, attaquée par les rats. Succession de meurtres plus inexplicables les uns que les autres. 

"Un thriller mené de main de maître qui laisse le lecteur pantois au fur et à mesure qu'il troune les pages et qu'il découvre la vie d'Alex."

****

Elisabeth :

Un vertige, Hélène GESTERN - Ed. ARLEA

Gestern 1

Deux textes d'Hélène Gestern sur la séparation amoureuse.

Ces deux textes, qui se répondent, relatant deux moments de vie , incarnent le visage de la même 
expérience : la séparation amoureuse. Ils décrivent ce qui se passe à partir du moment où un couple cesse d'en être un et que la mécanique de la déchirure se met en marche, parfois lente et insidieuse, parfois brutale et violente. 
Le saisissement, la sidération, la chute, contrepoids de l'élan extraordinaire que représente la naissance de l'amour. La séparation est une expérience totale, qui oblige un être à se reconstruire sur les ruines de ce qu'il a été ; elle force aussi à questionner le sens et la qualité de l'amour que l'on a vécu avec une personne que soudain on ne comprend plus. Cette interrogation étant parfois la seule manière de survivre à son départ, et peut-être de l'accepter. 
Hélène Gestern dans ce texte sur la déprise amoureuse écrit sans pathos, avec une précision presque clinique, nous entraîne dans le vertige sidérant du mystère de l'amour et de son effacement.

"Sublime livre de Hélène Gestern. Avec toujours cette pudeur, ce respect qui la caractérise, Hélène Gestern se dévoile, se raconte. Elle nous prend par la main et, par à coup, parce que d'une seule traite ce ne serait pas possible, pas supportable, pas vivable, nous entraîne dans la dérive d'un amour, qui un jour devient amour impossible. Ne reste plus d'elle qu'une contrée désertique, qu'elle apprivoise pour continuer à vivre. Cette douleur là, nous parle, parce qu'elle est universelle, c'est la douleur de la perte de l'autre."

****

Le mystère de Callander Square, Anne PERRY - Ed. 10X18

Perry 1

Cette enquête semblait élémentaire : quelle femme de chambre indélicate du très chic Callander Square a enterré ses nourrisons adultérins dans le parc ? Mais la vérité est loin d'être aussi simple, et le gentleman inspecteur Thomas Pitt n'est pas au bout de ses surprises, dans cette haute société victorienne où les faux-semblants sont rois

"Dans Callander Square, au petit matin, en creusant un trou pour y planter un arbre, deux jardiniers découvrent les cadavres de deux nourrissons. Callander Square se trouve dans un des quartiers les plus huppés de la ville, l'enquête va se dérouler dans le milieu aristocratique de l'époque victorienne. L'inspecteur Pitt se confronte au mépris des puissants. S'il s'agit de deux nourrissons, il s'agit tout autant de femmes. Laquelle a donné naissance à ces deux enfants? Une gouvernante, une servante, une fille de cuisine, le milieu, leur condition de vie les désignent d'emblée, ou cela pourrait tout aussi être une épouse cherhcant à cacher ses naissances. 
Dans une ambiance à la Dickens, nous découvrons la place des femmes dans cette société : toutes à la merci de leur patron, soit de leur mari, et si elle règnent dans leur petit monde, leur vie leur échappe aux une et aux autres : droit de cuissage ou affronts, elles doivent tout supporter. Bien que loin du style d'un thriller d'aujourd'hui, l'intrigue est bien menée, et le suspens ménagé jusqu'au bout. Roman d'actualité, tout à fait dans l'air du temps, temps bien loin de l'époque victoreinne, et pourtant la condition de la femme nous concerne toujours, plus que jamais nous devons la faire évoluer, y compris dans nos geste quotidiens. "

****

Nicole :

C'est ainsi que les hommes vivent, Pierre PELOT - Ed. PRESSES DE LA CITE

Pelot

1999. Lazare Grodemange, écrivain, revient dans son village natal vosgien. Il cherche à retrouver des fragments de sa mémoire, perdue à la suite d'un étrange accident. 
Dans ce même village, au XVIIe siècle, Dolat apprend le secret de ses origines : il est le fils d'une paysanne brûlée vive pour sorcellerie. Amoureux fou, pour son plus grand malheur, de la noble dame Apolline, le jeune homme doit fuir avec elle et sombre bientôt dans l'enfer de la guerre de Trente Ans. 
 

"Un pavé. Remiremont et sa région pendant la guerre de trente ans, de 1599 à 1638. Une peinture sans complaisance de la société de cette époque à travers deux personnages attachants, Dolat et Apolline. 
L'auteur nous décrit cruement un accouchement dans les geôles sordides de la prison. Avec autant de réalisme, il parle des atrocités de la guerre, les égorgements, les meutes sauvages de mercenaires assoiffés de sang. Des pages et des pages sur l'intérrogatoire de la sorcière soumise à la torture...
Parfois, un peu de paix dans la description précise des forêts, des coteaux, des chemins, de la nature, des abeilles... 
Phrases très longues, vocabulaire ancien mais qui nous met bien dans l'ambiance de l'époque. Nombreux personnages. Nombreuses références historiques : les abbesses de Remiremont, les mi es de cuivre de la région, le iège de Nancy...
Le texte nous promène dans deux époques, celle de la guerre de trente ans et celle d'aujourd'hui avec un journaliste ayant un trou de émmoire de quelques jours à la suite d'un accident. Malgré ces difficultés de lecture, je n'ai pas lâché ce livre, pensant bien que tout allait se rejoindre. J'ai bien aimé. Quel talent, cet auteur ! Et quel travail de recherche !
Mais le titre montre-t-il un réel pessimisme et un regard négatif sur l'homme?

****

Mireille :

Et tu trouveras le trésor qui dort en toi, Laurent GOUNELLE - Ed. KERO

Gounelle 2

Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d'enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l'aider à sa manière. Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l'hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l'homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles... Dans ce nouveau roman émouvant et captivant, Laurent Gounelle nous entraîne dans un univers passionnant à la découverte de ce qui permet à l'homme de s'élever dans une autre dimension, où ses actes sont puissants et sa joie, un état durable.

"J'ai beaucoup aimé !"

****

Marie -Josée :

Une putain d'histoire, Bernard MINIER - Ed. POCKET

Minier

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s'abat, et la nuit... Le début d'une " putain d'histoire ". 
Une histoire d'amour et de peur, de bruit et de fureur. L'histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l'enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu'au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on. 
Quand la peur gagne, la vérité s'y perd... 

"J'ai aimé. '

****

Annie-France :

Une dernière danse, Victoria HISLOP - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Hislop

Quand elle arrive à Grenade pour y prendre des cours de danse, Sonia, jeune Londonienne, ne sait rien du passé de la ville. Une conversation avec le patron du café El Barril va la plonger dans la tragique destinée de la famille Ramírez : soixante-dix ans plus tôt vivaient dans ces lieux trois frères aux idéaux opposés, veillant jalousement sur leur sœur, Mercedes, passionnée de flamenco. Tandis que celle-ci tombe amoureuse du guitariste gitan qui l'accompagne, l'Espagne sombre dans la guerre civile. Quel camp chacun va-t-il choisir ? Quels secrets et trahisons vont déchirer la fratrie à jamais ? Happée par ce récit de feu et de sang, Sonia est loin d'imaginer que sa propre existence en sera bouleversée...

"J'ai bien aimé !"

****

L'île des oubliés, Victoria HISLOP - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Hislop 2

L’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’archéologie, a choisi de s’y rendre parce que c’est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux... et son arrière-grand-mère y aurait péri. Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombent les ruines d’une forteresse vénitienne ? Pourquoi, Sophia, la mère d'Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets... 

"Après avoir lu et bien apprécié "une dernière danse" du même auteur, j'ai encore plus aimé cet ouvrage. En effet, l'écriture trè fluide de Victoria Hislop fait vibrer le lecteur au rythme des drames et bonheurs de ses protagonistes. Elle sait rendre les personnages attachants et on a qu'une envie, reprendre la lecture !
Elle aborde ici une réalité, celle de l'île qui pendant plus de 50 ans a servi de prison a une population de gens malades. Ce qui est surprenant, c'est que cette communauté de lépreux, malgé les conditions de vie et de soins initiales souvent dramatiques, a su récréer au sein de l'île, une sorte de petit havre de paix."

****

Béatrice : 

Le souffle des feuilles et des promesses, Sarah Mc COY - Ed. LAFON

Mc coy 1

Dans ce récit, Sarah Mc Coy nous raconte la belle rencontre d'Hallie Erminie Rives et de Post Wheeles.
Hallie est romancière elle a écrit des romans contre l'esclavagisme et pour les libération des femmes dans une Amérique de la fin du XIXè siècle et début du XXè. 
Elle rencontre Port Wheeles, jounraliste au chômage qui deviendra chercheur d'or en Alaska, de retour en Amérique publira sous un autre nom les romans très contreversés d'Hallie.
Son penchant pour le journalisme le conduira à la diplomatie. Il épousera Hallie à Toyo en 1906.

"Un livre plein de rebonds qui vous fait voyager d'Alaska, en Angleterre, jusqu'en Italie. C'est un livre qui paraît un peu "fleur bleue", je l'ai trouvé touchant, j'ai pris beaucoup de plaisir en le lisant !"

****

Un goût de cannelle et d'espoir, Sarah Mc COY - Ed. ESCALES

Mc coy 2

 

Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps... 
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie... Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à recevoir. 
 

"Un beau roman passionnant qui nous ramène à un passé encore très présent. Les héroïnes de ce livre sont sans artificen sans complexe et la fin est pleine d'espoir; un vrai plaisir de lecture !

****

Eliane :

Le guide des égarés, Jean D'ORMESSON - Ed. GALLIMARD

D ormesson 1

C'est à la question : "Qu'est-ce que je fais là ?" que s'efforce de répondre ce manuel de poche qui n'a pas d'autre ambition que de décrire avec audace, avec naïveté, avec gaieté ce monde peu vraisemblable où nous avons été jetés malgré nous et de fournir vaille que vaille quelques brèves indications sur les moyens d'en tirer à la fois un peu de plaisir et, s'il se peut, de hauteur.

"29 chapîtres très courts, de très belles descriptions de la nature. J'ai beaucoup aimé ce livre !"

****

Véronique :

L'île des chasseurs d'oiseaux, Peter MAY - Ed. ACTES SUD

May

Marqué par la perte récente de son fils unique, l'inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d'élucider un assassinat commis à Edimbourg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n'est pas retourné depuis dix-huit ans. Un cadavre exécuté selon le même modus operandi que celui d'Edimbourg vient d'y être découvert. Sur cette île tempétueuse du nord de l'Ecosse, couverte de landes, où l'on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin est confronté à son enfance. La victime n'est autre qu'Ange, ennemi tyrannique de sa jeunesse. Marsaili, son premier amour, vit aujourd'hui avec Artair. Alors que Fin poursuit son enquête, on prépare sur le port l'expédition rituelle qui, chaque année depuis des siècles, conduit une douzaine d'hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. Lors de son dernier été sur l'île, Fin a participé à ce voyage initiatique, qui s'est dramatiquement terminé. Que s'est-il passé alors entre ces hommes ? quel est le secret qui pèse sur eux et resurgit aujourd'hui ? Sur fond de traditions ancestrales d'une cruauté absolue, Peter May nous plonge au coeur de l'histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod. Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes : l'auteur tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.

"Un excellent polar ! Un livre qui invite à un petit voyage en Ecosse. Un mot sur le titre. Chaque année, depuis des siècles (une tradition non inventée par l'auteur, j'ai vérifié) un groupe d'hommes rejoignent en bateau un rocher en pleine mer où n'habitent que des oiseaux. Ils en tuent un grand nombre (des jeunes, des poussins fous de bassan) et les ramènent. C'est en effet un met très prisé des écossais (une chasse traditionnelle et réglementée)."

****

Un de Baumugnes, Jean GIONO - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Giono 2

À la Buvette du Piémont, un vieux journalier est attiré par un grand gars qui paraît affreusement triste ; il provoque ses confidences : Albin vient de la montagne, de Baumugnes. Trois ans auparavant, il était tombé amoureux fou d'une fille qui s'est laissé séduire par le Louis, " un type de Marseille, un jeune tout creux comme un mauvais radis ". Le Louis ne lui avait pas caché que son intention était de mettre la fille sur le trottoir. Depuis, Albin est inconsolable, traînant de ferme en ferme, sans se résoudre à remonter à Baumugnes. Alors le vieux, qui n'est que bonté, décide d'aider Albin... Rempli d'amour, de tendresse et de fraîcheur, Un de Baumugnes est le deuxième roman de la trilogie de Pan, les deux autres étant Colline et Regain

"Petit livre qui se lit au galop. Vif, nerveux. Où il n'est pas question de nature et de philosophie de la vie comme dans "Que ma joie demeure" mais où il est question d'amitié et d'amour. L'écriture chaleureuse de Giono est un vrai plaisir de lecture."

****

 

 

Cercle de lecture du 17 octobre 2017 :

Bernadette :

Les Aventuriers de la mer, Robin HOBB - Ed. J'AI LU (9 tomes)

Hobb 4 Hobb 5 Hobb3 1

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... Et sont surtout l'objet de toutes les convoitises
Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s'approprier son vaisseau, car l'héritage d'une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d'autres dangers se profilent à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien

"J'ai adoré !"

****

Nicole :

En sacrifice à Moloch, Asa LARSSON - Ed. ALBIN MICHEL

Larsson 1

Un ours s'attaque à un chien attaché et le tue. Les chasseurs partent à sa recherche à travers la forêt en Laponie suédoise. Dans sa panse, on découvre les restes d'un homme. Quelques mois plus tard, une femme est découverte assassinée par une fourche. La procureure, Rebecca Marinsson, cherche un lien entre ces deux macabres découvertes...

"Célibataire, c'est un personnage sympathique qui nous est présenté, ses relations avec les autres, son amour des chiens, da ténacité dans son enquête. On partage sa vie tout au long du roman.
J'ai bien aimé."

****

Regain, Jean GIONO - Ed. GRASSET

Giono 1

Aubignane se meurt. Seuls trois fidèles occupent encore ce village devenu un nid de spectres. L'hiver finit par chasser le vieux forgeron, et la veuve du puisatier disparaît au printemps, avec la promesse qu'elle avait faite à Panturle de lui trouver une femme. Au village, désormais, ne reste plus que ce chasseur qui devient peu à peu fou de solitude. Une femme surgit, par des chemins presque surnaturels. Et pour elle, Panturle rouvre la terre jadis féconde et l'ensemonce de blé. C'est l'annonce au village de nouveaux enfants.

"Un vrai régal à  relire ! Que le monde a changé ! Existe-t-il encore de tels villages au fin fond de nos campagnes?"

****

Marguerite :

Alex, Pierre LEMAITRE - Ed. ALBIN MICHEL

Alex

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu'on l'a enlevée, séquestrée et livrée à l'inimaginable ? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien, ni personne.

"Un thriller glaçant, une mécanique diabolique et imprévisible. J'ai beaucoup aimé, c'est littéraire et Hitchcockien. On retrouve le talent de Pierre Lemaitre, auteur d'Au revoir là-haut, prix Goncourt 2015."

****

Véronique :

La Petite Fadette, George SAND - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Sand

"Un roman psychologique. J'adore la fin. De quoi parle ce roman? D'amour mais de manière très subtile. Une chose me surprend. On a des catégories dans la tête : il y a l'amour, l'amitié, l'amour filial, l'amour parental...Ces catégories sont bousculées chez Sand d'autant que le vocabulaire employé diffère du nôtre. En tous cas, la palette des sentiments est grandement augmentée. 
Le grand thème du livre serait pour moi : l'amour et ses excès par rapport à la justesse des sentiments. Je dis "pour moi" parce qu'en fait chacun va faire dominer le thème qu'il souhaite, tant ce livre est riche et "ouvert". C'est l'histoire de vrais jumeaux dont l'un, Sylvinet, est dépendant de l'autre. Son amour, son attachement pour son "besson" est excessif, cela finit par le bouffer, lui et son entourage. Il est jaloux et par moment malade réellement (fièvre...). Landry, le plus "libre" dans sa tête rencontre la petite Fadette parce qu'il a besoin d'elle d'abord. Mais Fadette et sa famille (petit frère et grand-mère)sont des pauvres mis à l'écart par la communauté villageoise. Des semi-parias. Fadette arrive par son intelligence -qui bien grande- à changer la donne, à changer le regard des autres très très progressivement, sur plusieurs années. 
Bref, la grand-mère de Fadette est un peu srocière. On vient la voir pour guérir, pour résoudre des problèmes. A cette époque -1849- les paysans vont peu voir les médecins (de toute façon avant Pasteur ils n'ont que très peu les moyens). On a donc ici plusieurs thèmes : celui du soin, mais aussi celui des croyances et superstitions. J’adore la fin car on assiste à un moment thérapeutique remarquable entre Sylvinet et la petite fadette qu’on a appelée à son chevet. Quelle justesse  dans les paroles de Fadette ! Il doit faire cesser ce qui est au fond… de la complaisance. Elle l’appelle « Maître Sylvain » car c’est lui et ses problèmes qui régentent la famille. Très gentiment, elle lui brise son orgueil. Fermement, elle lui dit ses quatre vérités…"

****

Le Rapport de Brodeck, Philippe CLAUDEL - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Claudel

"Un excellent livre de Philippe Claudel, je trouve.
L’auteur ne situe pas le lieu de l’intrigue, ne le place pas non plus dans le temps et n’emploie pas les mots « allemand », « juif » etc. Mais on reconnait, on sait. C’est une histoire intemporelle qu’il nous raconte.
Dans un village proche de la frontière juste après la guerre, l'arrivée d'un étranger perturbe la petite communauté jusqu’à ce que se produise LE drame, l’irrémédiable.
Le maire demande à Brodeck de rédiger ce qui s'est passé. En marge de ce rapport officiel et secrètement, Brodeck écrit les événements tels qu'ils se sont déroulés de son point de vue ainsi que sa propre histoire.
Le thème de la barbarie humaine toujours possible, partout et n’importe quand. Ce roman traite de sujets durs et douloureux mais ils sont racontés par Brodeck qui est un personnage lumineux, c’est donc tout à fait supportable."

****

Marina : 

La Villa rouge, James PATTERSON - Ed. L'ARCHIPEL

Patterson

Une vue imprenable sur l’océan.

Dans les Hamptons, paradis estival des Américains fortunés, se dresse une imposante demeure avec vue sur l’océan. Mais on la dit maudite. Ne la surnomme-t-on pas la Villa rouge ?

Une plage privée...

Jenna Murphy, ancienne inspectrice new-yorkaise récemment mutée dans la région, est confrontée à un double meurtre... Un nabab d’Hollywood et sa jeune maîtresse ont été assassinés dans la maison abandonnée.

... et un secret qui pourrait être fatal !

La malédiction frapperait-elle de nouveau ? La Villa rouge n’a visiblement pas livré tous ses secrets... Et Jenna pourrait bien se voir rattrapée par son passé...

"Je me suis ennuyée en le lisant...il y a mieux comme thriller !"

****

 

Cercle de lecture du 19 septembre 2017 :

Véronique :

Réparer les vivants, Maylis de KERANGAL - Ed. LIVRE DE POCHE

Kerangal

"Un livre...marquant, du genre qu'on ne peut guère oublier, à cause -entre autre- de son thème, qui est...le don d'organe. Bien la preuve que tous les sujets peuvent être abordés en littérature. Qu'aucun sujet n'est à écarter. Par contre, il y a des sujets casse-gueule ! C'en est un. Ce livre est donc une prouesse. En lisant, souvent, je me disais : c'est beau ce qu'on arrive à faire aujourd'hui, c'est même ... incroyable, sidérant, magnifique. 
Un mot su style, parce que si un tel sujet n'était pas "porté" par un style particulier, ça ne marcherait pas. Or, le style est léger, vivant. On passe d'un protagoniste à l'autre (médecins, parents, receveurs...). Leur vie, leurs émotions, leurs réflexions, leurs univers, leurs imaginaires...sont suggérés. 
Franchement, si j'avais vraiment cherché à savoir ce qu'il y avait dans ce livre avnt de l'avoir lu...je ne l'aurais pas lu !"

****

Que ma joie demeure, Jean GIONO - Ed. LIVRE DE POCHE

Giono

Lors d'une nuit provençale où "les étoiles ont éclaté comme de l'herbe", Bobi le saltimbanque surgit sur le plateau. Pour le fermier Jourdan qui ionvite l'étranger chez lui, cette visite relève de la Visitation. Par ses incroyables paroles, Bobi s'annonce comme un personnage christique, gouverné par la joie, qui va bouleverser  le "travail triste" des paysans du coin, leur révéler une vie plus authentique, plus risquée aussi, tant elle exige de confiance en l'homme et dépasse les égoïsmes. L'argent n'est plus utile ; on parle de mettre le blé en commun... Avec Aurore et Joséphine, deux fruits sensuels, l'utopie bascule dans le drame...

"Un livre qui se savoure tranquillement (pas un livre qu'on lit au galop!). Parce que c'est un roman-poésie. Qu'est ce qui est mis en poésie? Le sublime de la nature (quelle connaissance a Giono de la nature !). Ajoutez à cela, de la philosophie, existentielle (comment vivre? Qu'est-ce qui est important? )
Un livre plus qu'attachant : hymne à la nature, à la vie au contact de la nature et aux nécessaires désirs du corps car c'est le corps, les sens qui mettent en mouvement et rendent vivants. "

****

Nicole :

Dieu n'habite pas La Havane, Yasmina KHADRA - Ed. JULLIARD

Khadra 6

Juan del Monte Jonava ne vit que pour chanter. Au Buena Vista Café, en plein cœur de Cuba, sa voix solaire lui a valu le surnom de " Don Fuego ", la gloire de la rumba. Or, à presque 60 ans, son étoile s'est ternie. Le régime castriste, lui aussi, a vieilli. Il s'ouvre au monde, à l'argent, à la modernité. Le Buena Vista a changé de propriétaire. Et Don Fuego en est réduit à courir le cachet. Sa rencontre avec Mayensi, rousse incendiaire et mystérieuse de 40 ans sa cadette, fera rejaillir le feu de la passion dans les veines du sexagénaire... Au point de le consumer ?

"Une belle description de la vie à Cuba à traversles épreuves d'un musicien et chanteur renommé que l'on va licencier. J'ai aimé !"

****

Le collier rouge, Christophe RUFFIN - Ed. FOLIO

Ruffin 2

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame...

"Très beau roman avec un autre regard sur 14-18. Pas de longueurs, juste ce qu'il faut. j'ai beaucoup aimé !"

****

Un avion sans elle, Michel BUSSI - Ed. POCKET

Bussi 7

1987. Un crash d'avion, aucun survivant, tous brûlés ou défigurés, sauf un bébé de trois mois environ, qui a été éjecté. A qui appartient ce bébé, deux familles avec nourrisson ayant embarqué à Istanbul? Les tests ADN n'existent pas encore. 
La famille de l'un (les grands - parents) est très riche et peut payer de nombreux avocats. Les grands-parents de l'autre sont des gens simples qui tiennent une barraque à frites en bord de mer. Recherches...procès...Les riches paient un détective privé qui aura dix-huit ans pour résoudre l'énigme. C'est le journal de ce détective que reçoit la jeune fille le jour de ses dix-huit ans.

"Une vraie enquête, des précisions, des hésitations, des suppositions avant une belle chute finale que je ne dévoilerai pas ici ! Encore un livre que j'ai bien aimé à cause de son suspens. "

****

L'Or des sables, André LE GAL - FRANCE LOISIRS

Le gal

L'aide humanitaire dans le Sahel et les intérêts des uns et des autres. 
Un jeune homme part pour une action humanitaire, il est mécanicien et pourra réparer tous ces camions qui tombent en panne en plein désert de sable ou de pierres. Il découvre les dessous de ces actions, trafic et échange de pièces de moteur, parade des ambassades, alcoolisme, sexe, guerre des clans, touaregs nomades contre sédentaires...Cela a changé depuis? Les médias ne nous montrent que ce qu'ils ont envie et droit de montrer. La réalité est bien plus complexe.

"J'ai bien aimé."

****

Le ciel t'aidera, Sylvie TESTUD - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Testud

" T'as peur, t'as peur de tout, sauf du ridicule ", m'a dit mon copain qui est d'une mauvaise foi sidérante ! " Il n'y a aucun danger dans cette maison, à part toi ! " il a rajouté. [...] Si le courage peut se mesurer à la peur à surmonter, alors je me proclame la fille la plus courageuse du monde. Je ne suis quand même pas la seule fille qui balise à l'idée de dormir seule ? Je ne suis pas la seule fille à dire que se garer dans un parking non surveillé, la nuit, ça fout les jetons ? C'est pas moi qui invente les cambriolages ? Les dingues qui vous guettent au coin de la rue ? Les monstres pervers pires que des loups ? S. T.
Flippée, Sylvie Testud ? Le Ciel t'aidera est l'histoire de sa vie quand elle ne joue pas un rôle sur un plateau, l'histoire d'une fille trop imaginative qui rêve de mourir centenaire et dans son lit. Alors elle se bat comme un diable : elle planque des couteaux sous ses matelas, se balade avec un ravissant pistolet de dame, s'entraîne au sabre sur ses plantes vertes. C'est vrai qu'elle est flippée, mais il y a quand même des trucs bizarres... Son copain, lui, trouve que tout est normal, à part elle.

"Une femme qui a peur de tout : un bruit, rester seule...Bof..."

****

L'instant présent, Guillaume MUSSO - Ed. POCKET

Musso 5

Pour payer ses études d'art dramatique, Lisa travaille dans un bar de Manhattan. Elle y fait la connaissance d'Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. En apparence, il a tout pour plaire. 
Mais Arthur n'est pas un homme comme les autres. Deux ans plus tôt, il a hérité de la résidence de son grand-père : un vieux phare isolé dans lequel une pièce a été condamnée. Malgré sa promesse, il a choisi d'ouvrir la porte, découvrant une vérité bouleversante qui lui interdit de mener une vie normale. 
Sa rencontre avec Lisa va tout changer et lui redonner une raison d'espérer. Dès lors, Arthur et Lisa n'ont qu'une obsession, déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps. 

"Un peu de suspense, des descriptions, des dialogues, des rencontres...A lire comme une image  de certains couples dont le père est toujours absent. J'ai moyennement aimé. "

****

Ceux qui restent, Marie LABERGE - Ed. POCKET

Laberge

La réaction de sa famille et de ses amis après le suicide incompréhensible de Sylvain, trente ans. Charlène, barmaid avec qui il avait une liaison charnelle, son père qui va se rapprocher de cette serveuse, sa mère, qui tombe dans la maladie, sa femme qui s'accroche à leur fils unique encore enfant et que l'on retrouve adulte.

"Pas de sentimentaliste, juste la vie qui continue avec de nouvelles rencontres et de nouvelles découvertes. J'ai aimé. "

****

Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites, Marc LEVY - Ed. 

Levy 7

Un père, sa fille.
Tout les sépare, tout les rapproche.


Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un appel téléphonique du secrétaire particulier de son père : comme elle l'avait pressenti, Anthony Walsh, homme d'affaires brillant, mais père distant, ne pourra pas assister à la cérémonie. Mais pour une fois, Julia doit reconnaître qu'il a une excuse irréprochable : il est mort.
Le lendemain de l'enterrement, Julia découvre que son père lui réserve une autre surprise. Le voyage le plus extraordinaire de sa vie... et peut-être l'occasion de se dire, enfin, toutes les choses qu'ils ne se sont pas dites.

"Rebutée par ce début en science fiction, j'ai aimé les relations qui se sont enfin créées entre cette jeune femme et son père."

****

Un parfum d'encre et de liberté, Sarah McCOY - Ed. POCKET

Mac coy 1

1859. Chez les Brown, la cause abolitionniste se transmet de père en fille. En pleine guerre de Sécession, la jeune Sarah suit les traces de son célèbre paternel, sacrifiant tout de sa vie de femme dans son combat pour la liberté... 
2014, banlieue de Washington. En achetant cette vieille demeure sur Apple Hill, Eden pensait pouvoir guérir son désir d'enfant – que son corps lui refuse. Une nouvelle vie, de nouveaux voisins et, surtout, cette mystérieuse tête de poupée retrouvée dans la cave, lui ouvriront un autre chemin, tracé pour elle depuis plus de 150 ans. 
Plusieurs décennies séparent ces deux femmes et pourtant leurs destins se rejoignent sur bien des points... 

"J'ai moyennement aimé..."

****

Anne-Rose :

Concerto à la mémoire d'un ange, Eric-Emmanuel SCHMITT - Ed. Le LIVRE DE POCHE

Schmitt 5

Quel rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin et un escroc international qui vend des bondieuseries usinées en Chine ? Par quel miracle une image de sainte Rita, patronne des causes désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ? Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui creusent cette question : sommes-nous libres ou subissons-nous un destin ? Pouvons-nous changer ? Concerto à la mémoire d'un ange est suivi du Journal tenu par Eric-Emmanuel Schmitt durant l'écriture.

****

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, Anna GAVALDA - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Gavalda 1

Douze portraits de femmes et d’hommes habités futiles ou de désespoir grave. Ils ne sont pas héroïques, simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention.

****

Le magasin des suicides, Jean TEULE - Ed. POCKET

Teule 9

Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre...

****

Charly 9, Jean TEULE - Ed POCKET

Teule 10

Charles IX fut de tous nos rois de France l'un des plus calamiteux.
À 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint-Barthélemy, qui épouvanta l'Europe entière. Abasourdi par l'énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant, il avait un bon fond.
 

****

Bernadette :

L'Assassin royal, tome 1 à 13, Robin HOBB - Ed. J'AI LU

Hobb 1 Hoob 2 Hobb 3 

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L' enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame...

"J'ai lu avec passion cette série surnaturelle !"

****

Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué, Howard BUTEN - Ed. SEUIL

Buten

Gil n'a que huit ans. Mais son petit cœur a déjà connu de bien grands sentiments. Trop grands. Trop forts... A cause de ce qu'il a fait à Jessica, le voici dans une résidence spécialisée. Seul, face à la bêtise des adultes qui transforment ses rêves en symptômes cliniques, et son amour en attentat. Seul dans une forteresse de silence. Qui pourra l'y rechercher ? Une émotion pure, dans une langue merveilleusement préservée.

"L'histoire d'un enfant autiste...Ce livre déboussole..."

****

Marie-Josée :

Moonbloom, Edward Lewis Wallant - Ed. SOUS-SOL

Moon

Norman Moonbloom est un rêveur qui n'a jamais réussi à aller au bout des choses. Après des études avortées, il se voit confier par son frère autoritaire un poste de gérant de plusieurs immeubles à New York, pour la plupart défraîchis et sur le point de s'écrouler. D'un air distrait et distant, il fait la tournée des locataires pour récolter ses précieux loyers. Mais alors que la mission semble des plus simples, il va devoir se confronter à l'intimité des autres. Et les personnages qui peuplent ces appartements sont hauts en couleur. Il y a Karloff, un Juif d'Europe centrale centenaire qui a choisi de vivre dans la crasse et de boire pour oublier. Stan Katz, le joueur de trompette blanc qui partage un appartement avec Sidone, un batteur noir homosexuel – les deux font la bringue à défaut de faire la paire. Des familles étriquées, des couples qui se disputent à coups de jets de bouteilles, des professeurs alcooliques qui récitent du T.S. Elliot en conspuant la société. Sans parler de leurs récriminations constantes : réparer ceci, réparer cela, boucher ce trou, repeindre, remplacer, vider... Sortant peu à peu de sa léthargie, c'est plein d'entrain et de façon frénétique qu'il va alors tenter de remettre à neuf ces immeubles et de rafistoler ces êtres bosselés, et prendre du même coup conscience de sa propre existence. 

"J'ai beaucoup aimé. On se rend compte de la vie des locataires. Assez difficile d'y entrer au début, mais c'est un roman très intéressant. "

****

 

Cercle de lecture du 4 avril 2017 :

Les membres du cercle de lecture ont voté pour le Prix Chronos avant de présenter les livres qui ont été lus 

Christine :

L'enfant de sable, Tahar BEN JELLOUN - Ed. FRANCE LOISIRS

Ben jelloun

Alors, j'ai décidé que la huitième naissance serait une fête, la plus grande des cérémonies, une joie qui durerait sept jours et sept nuits. Tu seras une mère, une vraie mère, tu seras une princesse, car tu auras accouché d'un garçon. L'enfant que tu mettras au monde sera un mâle, ce sera un homme. Il s'appellera Ahmed même si c'est une fille! J'ai tout arrangé, j'ai tout prévu. On fera venir Lalla Radhia, la vieille sage-femme; elle en a pour un an ou deux, et puis je lui donnerai l'argent qu'il faut pour qu'elle garde le secret... »

Ainsi le pacte fut scellé! La femme ne pouvait qu'acquiescer. Elle obéit à son mari, comme d'habitude, mais se sentit cette fois-ci concernée par une action commune. Elle était enfin dans une complicité avec son époux. Sa vie allait avoir un sens; elle était embarquée dans le navire de l'énigme qui allait voguer sur des mers lointaines et insoupçonnées.

"Beau livre, bien écrit, j'aime la tournure des évènements et comment chacun raconte le même récit, la même histoire de différentes façons. L'auteur nous fait découvrir à la fois de très beaux paysages ainsi que la mentalité et la différence homme-femme. J'ai bien aimé !"

****

Le Baron des champs, Henriette BERNIER - Ed. CALMANN-LEVY

Bernier 1

Dans le petit village lorrain de Valonne en ce mois d’octobre 1973, la mort de Noël Robain dit le Baron passe presque inaperçue. L’idiot, le « farce », vivait en sauvage et ne sortait de la ferme délabrée héritée de ses parents que pour de grandes promenades solitaires à travers les champs.
Une telle vie méritait-elle d’être vécue ? Louise éprouve de la pitié pour la fin misérable de son lointain cousin avant de découvrir qu’il a laissé sur des morceaux de papier des traces écrites, parfois anciennes, des événements qui l’ont marqué.
Elles réveillent le souvenir d’une époque où l’on n’enfermait pas les retardés mentaux dans des institutions. Le Baron était allé à la communale, au catéchisme, il s’était présenté au conseil de révision. Il avait été pour le village un objet de honte mais aussi de distraction. Il avait connu des joies et des chagrins. 
Au gré d’épisodes mêlant la farce et le drame, le rire et l’émotion, se révèle peu à peu le visage d’un homme semblable à tous les hommes et qui les valait tous…

"J'ai bien aimé, une vie pas facile à la ferme, surtout à l'époque. Les marques d'affection ne se montraient pas à l'époque mais tout le monde faisait attention à l'autre malgré tout..."

****

Eliane :

Patients, Grand Corps Malade - Ed. POINTS

Grand corps malade 1

À tout juste 20 ans, alors qu'il chahute avec des amis, Fabien heurte le fond d'une piscine. Les médecins diagnostiquent une probable paralysie à vie. Dans le style poétique drôle et incisif qu'on lui connaît, Grand Corps malade relate les péripéties vécues avec ses colocataires d'infortune dans un centre de rééducation. Jonglant avec émotion et dérision, ce récit est aussi celui d'une renaissance.

Grand Corps Malade, de son vrai nom Fabien Marsaud, est né en 1977, sous le soleil de la Seine-Saint-Denis. Enfant, il veut devenir prof de sport. Mais la vie lui réserve un autre destin. Armé d'une béquille et d'un stylo, il se lance dans la musique : en 2006, son premier album, Midi 20, se vend à plus de 600 000 exemplaires et l'artiste est primé deux fois aux Victoires de la musique.

"J'ai beaucoup aimé ce livre par sa simplicité mais également par sa dignité. "

****

Béatrice :

Demain, j'arrête !, Gilles LEGARDINIER - Ed. POCKET

Legardinier 2

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier... Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

"Un livre très drôle qui donne envie de changr de vie si tout était si facile. On pourrait penser que c'est un livre à l'eau de rose mais il m'a beaucoup plu. Donne envie de lire d'autres romans de Legardinier !"

****

Anne-Rose :

La petite Louison, Henriette BERNIER - Ed. PRESSES DE LA CITE

Bernier 3

 

Enfant hardie, débrouillarde et rieuse, Louison est la dernière-née des Chauderlot, une famille modeste de Verdun. Dans la petite maison-atelier de la rue Saint-Maur, entre un père cordonnier, une mère cuisinière et ses frères, des jumeaux aux tempéraments opposés, Louison grandit dans une atmosphère de joyeux désordre. Mais la fièvre révolutionnaire embrase peu à peu la région. Dans les foires, les marchés et les rues, on commente les idées nouvelles avec passion. Bientôt, l'armée prussienne est aux portes de la ville. Pour Louison et sa famille, des heures sombres se préparent.
Le destin bouleversant d'une jeune fille aux prises avec une époque de bruit et de fureur. 

"Au vue de cette histoire, il ne faisait pas bon vivre à cette période, que ce soit pour les nobles, pour les plus modestes et pour le reste de la population. J'ai trouvé ce récit triste, injuste. Malgré tout, j'aurais aimé connaître la suite des aventures de Louison. "

****

Elisabeth :

Eden Utopie, Fabrice HUMBERT - Ed. FOLIO

Humbert

«Comme tout le monde, je fais partie d'une famille. Celle de deux cousines germaines, dont les mariages vont sceller les destins, heureux pour l'une, malheureux pour l'autre, et qui vont participer, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, à la création d'une communauté utopique, la Fraternité. Leurs enfants y seront élevés, jusqu'à ce que les désirs de révolution de l'année 1968 et les groupes d'extrême gauche les plus radicaux dressent une barrière entre les deux branches. J'ai tâché de dire le vrai, de contrôler l'exactitude de tout ce que j'écrivais pour décrire ce lignage étrange, toujours menacé, toujours tenace, qu'on appelle "famille".» Fabrice Humbert. Récit authentique d'une des aventures les plus secrètes du XXᵉ siècle, ce livre est une éblouissante plongée dans les passions et les utopies des êtres et des sociétés.

"J'ai bien aimé !"

****

America, Romain SARDOU - Ed. POCKET

Sardou

 

1733. Les deuxième et troisième générations d'immigrants font route vers l'Amérique. Philip Muir, fils d'Augustus Muir, accompagne une centaine de pionniers, bien déterminé à donner vie à son rêve : bâtir un nouveau monde sur cette terre alors sauvage et inhabitée. 
Tout juste libéré de prison, Charles Bateman, se rend à New York où il doit épouser Flora, la fille d'un influent homme d'affaires. Par la ruse et la politique, il entend conquérir la liberté de son peuple. 
À l'aube de la guerre d'indépendance, ces deux visions de l'Amérique vont s'affronter et marquer à jamais le destin d'une nation. 

"Je n'ai pas aimé ce livre, je l'ai trouvé plat, limite trop rapide. "

****

Nicole :

La Harpe de Birmanie, Michio TAKEYAMA - Ed. LE SERPENT A PLUMES

Birmanie

A l'été 1945, prisonniers des troupes britanniques en Birmanie, des soldats japonais sont sur le point d'être rapatriés. Mais l'un d'entre eux, le caporal Mizushima, se convainc peu à peu qu'une tâche lui est dévolue. Il se soumet à l'appel pathétique de ses compatriotes, abandonnés sans sépulture sur la terre birmane, et la mission expiatoire à laquelle il consent - brûler les corps, recueillir leurs cendres, prier pour leur âme - le fait renoncer à rentrer au Japon.

"J'ai beaucoup aimé ce roman !"

****

L'Or blanc des pâturages, Henriette BERNIER - Ed. PRESSES DE  LA CITE

Bernier 4

Depuis toujours, dans la Meuse, l'élevage laitier est une véritable tradition agricole. En 1923, dans le village de Cléry-le-Petit, une fromagerie s'implante et se développe, du stade artisanal lorsqu'elle est aux mains de la famille fondatrice, au stade industriel le plus moderne. Les Charmollet, famille paysanne typiquement meusienne, seront pendant presque un siècle les témoins et les acteurs de l'évolution de la fromagerie, du grand-père Albert, paysan-meunier, qui assiste à la création de la fromagerie qui jouxte sa ferme et son moulin, jusqu'à son petit-fils Denis qui y travaillera et deviendra ensuite maire du village.

"J'ai moins aimé ce roman que les autres d'Henriette Bernier que j'ai lu !"

****

Il faut tenter de vivre, Eric FAYE - Ed. POINTS

Faye 2

J'étais fasciné par Sandrine et son histoire digne d'un scénario de cinéma. Elle avait bien essayé de mener une vie normale. Sans succès. Était-ce son attrait pour l'oisiveté, les robes et les grands restaurants ? Sandrine arnaquait les hommes pour vivre dans une bulle luxueuse à l'abri du monde. Seulement, le prix de l'argent facile est double : il faut payer pour le gagner et surtout pour s'en affranchir...

"Bien écrit, mais rien de plus."

****

Bernadette :

Game of Thrones, George R.R. - Ed. J'AI LU

Thrones

Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s'en sortiront indemnes..

"C'est une épopée dans un monde imaginaire qui ressemble au Moye-Age."

****

 

 

Cercle de lecture du 7 mars 2017 :

Nicole :

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper LEE - Ed. LE LIVRE DE POCHE

Lee 3

Alabama, les années 30.
Une petite fille et son frère vivent seul avec leur père avocat. Ce sont les bêtises que font tous les enfants de cet âge à cette époque : épier les adultes, essayer de comprendre la vie, discuter avec les copains, constater les différences, bref, grandir. 
Mais pourquoi leur père défend-il ce noir dans ce pays où les blancs ont tous les droits? 

"Un beau roman sur l'enfance et le racisme. J'ai bien aimé. "

****

Le fils prodigue, Danielle STEEL - Ed. PRESSES DE LA CITE 

Steel 1

Deux frères, Peter et Michael, différents en tout point. Dès l'enfance, ils se haïssent. L'un est bon, l'autre mauvais. L'un fuit sa famille et quitte la région pour travailler dans la finance, l'autre s'établit dans sa ville natale en tant que médecin et devient un citoyen apprécié et respecté de tous. 
Vingt ans plus tard, le fils prodigue revient. Contre toute attente, les relations fraternelles semblent s'être apaisées... jusqu'à ce qu'une série de décès, qui paraissaient naturels au départ, touche la ville et ses alentours. Et si l'un des frères était lié à l'affaire ?

"C'est un roman américain, cousu de fils blancs, on devine la fin dès le début. Ce n'est pas mon genre, même si j'ai passé un bon moment tranquille..."

****

Ma vie entre tes mains, Suzanne AUBRY - Ed. ROBERT LAFFONT

Aubry

Le passé finit toujours par nous rattraper... Michel l'apprend à ses dépens quand sa femme et son fils disparaissent brusquement, l'obligeant à revenir dans le pays de sa jeunesse. S'amorce alors une longue quête, qui va faire exploser les secrets et les démons enfouis dans les consciences de la petite communauté des Prairies qu'il a dû fuir quinze ans plus tôt.

"Un accident de la route, trois blessés graves, des adolescents, une nuit dans le Manitoba. Dans le coffre de la voiture, des cagoules, deux fusils, un sac plein de billets de banque. 
Quatorze ans après, de jeunes trentenaires apparaissent dans le roman. L'un sort de prison dans le Manitoba. L'autre est marié à une gentille infirmière à Montréal et mène une vie de famille tranquille avec leur jeune autiste. Un troisième est un légume, dans le coma depuis quatorze ans, surveillé par sa mère qui ne veut pas qu'on le débranche. Puis l'on passe de 1997 à 2011, d'autres personnages nombreux apparaissent et petit à petit, on dénoue cette pelote. 
J'ai bien aimé, les personnages sont tous attachants. Un reproche, trops de sujets traités : l'autisme, le cancer, le viol, l'adoption, les secrets de famille...Que peut faire un père quand il découvre que son fils a été lié à un crime et qu'il le croit responsable? Quelle serait notre réaction? 

****

Le cercle de Megiddo, Nathalie RHEIMS - Ed. LEO SHEER

Rheims

L'intrigue du roman nous plonge dans les mystères de l'astrologie et les secrets de la kabbale. Maya est une jeune archéologue. Elle quitte Londres, un lundi matin, pour rejoindre le professeur Friedmann qui vient de faire une importante découverte sur le site de Megiddo, au Nord d'Israël. La mise au jour d'un sanctuaire chaldéen remet en cause les origines de la Bible. Des messages apparaissent sur les téléphones portables, dont certains menaçants. " Il vous reste douze jours. " Une malédiction semble s'être mise en marche, chaque jour une nouvelle victime succombe, dans un compte à rebours inexorable...

"Je n'ai rien compris ! Sur quoi se base l'auteur pour inventer des évènements pareils, entre la réalité et la magie? Je n'ai pas aimé !"

****

Véronique :

Au bonheur des ogres, Daniel PENNAC - Ed. GALLIMARD

Pennac

Benjamin Malaussène a un drôle de métier : bouc émissaire au service réclamations d'un grand magasin parisien où il est chargé d'apitoyer les clients grincheux. Une bombe, puis deux, explosent dans le magasin. Benjamin est le suspect numéro un de cette vague d'attentats aveugles. Attentats ? Aveugles ? Et s'il n'y avait que ça ! Quand on est l'aîné, il faut aussi survivre aux tribulations de sa tumultueuse famille : la douce Clara qui photographie comme elle respire, Thérèse l'extralucide, Louna l'amoureuse, Jérémy le curieux, le Petit rêveur, la maman et ses amants... Le tout sous les yeux de Julius, le chien épileptique, et de Tante Julia, journaliste volcanique. Quel cirque !

"Excellent, beaucoup d'humour, imagination débridée, une langue riche : argot, allusion, métaphores, tout y passe, Le héros, Benjamin Malaussène, frère des enfants que fait sa mère, a donc en charge une ribambelle d'enfants qu'il occupe le soir en racontant à sa manière des faits d'actualité, c'est-à-dire de manière complètement déjantée. Il brode, il a une imagination débordante...J'ai beaucoup aimé !"

****

Kafka sur le rivage, Haruki MURAKAMI - Ed. 10/18

Murakami

Un adolescent, Kafka Tamura, quitte la maison familiale de Tokyo pour échapper à une malédiction œdipienne proférée par son père. De l'autre côté de l'archipel, Nakata, un vieil homme amnésique, décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s'entremêlent pour devenir le miroir l'une de l'autre, tandis que, sur leur chemin, la réalité bruisse d'un murmure envoûtant.

"Un livre envoûtant, hypnotique. Il y a dans ce livre une atmosphère, une lenteur, quelque chose qui fait qu'on est bien à l'intérieur et qu'on n'a pas envie que le livre se termine. Et puis un petit voyage au Japon ne se refuse pas...Une magie...toute japonaise. "

****

Anne-Rose :

L'homme qui voyait à travers les visages, Eric-Emmanuel SCHMITT - Ed. ALBIN MICHEL

E e schmitt

Après La nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, entre suspense et philosophie.Tout commence par une explosion à la sortie d'une messe. Le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage encore, il possède un don unique : voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les êtres minuscules –souvenirs, anges ou démons- qui le motivent ou le hantent.Est-ce un fou ? Ou un sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l'amener à la rencontre dont nous rêvons tous…

"C'est un roman qui se lit facilement, on s'attend à la révélation suprême, la rencontre avec Dieu. En ce qui me concerne, à la fin de l'histoire, c'est un roman et cela reste un roman. Une phrase m'a interpelé "La vie est une tragédie, vivons la en comédie. Mais j'ai été déçue par la fin. "

****

 

Cercle de lecture du 7 février 2017

Elisabeth :

Lettre d'une inconnue, Stefan ZWEIG - Ed. STOCK

Zweig

Un amour total, passionnel, désintéressé, tapi dans l'ombre, n'attendant rien en retour que de pouvoir le confesser. Une blessure vive, la perte d'un enfnat, symbole de cet amour que le temps n'a su effacer ni entamer. Une déclaration fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie. La voix d'une femme qui se meurt doucement, sans s'apitoyer sur elle-même, tout entière tournée vers celui qu'elle admire plus que tout. Avec Lettre d'une inconnue Stefan Zweig pousse plus loin encore l'analyse du sentiment amoureux et de ses ravages, en nous offrant un cri déchirant d'une profonde humanité. Ici, nulle confusion des sentiments : la passion est absolue, sans concession, si pure qu'elle touche au sublime. 

"Juste magnifique !"

****

Les Dames blanches, Pierre BORDAGE - Ed. L'ATALANTE

Bordage

Une étrange bulle blanche d'une cinquantaine de mètres de diamètre est découverte un jour dans une bourgade de l'ouest de la France. Elle attire et capture Léo, trois ans, le fils d'Elodie. D'autres bulles apparaissent, grossissent, et l'humanité échoue à les détruire. Leur activité magnétique de plus en plus importante perturbe les réseaux électriques et numériques, entraînant une régression technologique sans précédent. Seule l'«absorption» de tout jeunes enfants semble ralentir leur expansion... La peur de disparaître poussera-t-elle l'humanité à promulguer la loi d'Isaac ? Mais peut-on élever un enfant en sachant qu'il vous sera arraché à ses trois ans ? Camille, qui a elle-même perdu un fils, et son ami Basile, d'origine malienne - ufologue de son état - vont essayer de percer le mystère des dames blanches afin d'éviter le retour à la barbarie.

"J'ai bien aimé ce roman de science-fiction. Avec ce livre, Pierre Bordage nous rend attentif à la préservation de notre humanité, de notre terre."

****

Béatrice :

Te laisser partir, Clare MACKINTOSh - Ed. MARABOUT

Mackintosh

Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles.Une femme fuyant son passé, résolue à construire une nouvelle vie. Ce premier roman magistral écrit par une ex-commandant des forces de police britanniques est un thriller psychologique d'une rare intensité, aux rebondissements à couper le souffle.

"C'est un livre qu'on commence à lire et qu'on ne peut plus lâcher..Un super thriller !"

****

Anne-Rose : 

L'Elixir de l'amour, Eric-Emmanuel SCHMITT - Ed. ALBIN MICHEL

Schmitt 4

« L'amour relève-t-il d'un processus chimique ou d'un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l'élixir qui jadis unit Tristan et Iseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d'aimer ? »
 

Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, lui à Paris, elle à Montréal. Ils entament une correspondance, où ils évoquent les blessures du passé et leurs nouvelles aventures, puis se lancent un défi : provoquer l'amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ?
En fin observateur des caprices du cœur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des sentiments.

"Je n'ai hélas pas aimédu tout cette histoire soi-disant d'amour. "

****

Véronique :

La terre qui penche, Carole MARTINEZ - Ed. GALLIMARD

Martinez 3

Blanche est morte en 1361 à l'âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort! La vieille âme qu'elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu'elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent. L'enfance se raconte au présent et la vieillesse s'émerveille, s'étonne, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l'y attend. Veut-on l'offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que le mal noir qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde ne revienne jamais ? Par la force d'une écriture cruelle, sensuelle et poétique à la fois, Carole Martinez laisse Blanche tisser les orties de son enfance et recoudre son destin. Nous retrouvons son univers si singulier, où la magie et le songe côtoient la violence et la truculence charnelles, toujours à l'orée du rêve mais deux siècles plus tard, dans ce domaine des Murmures qui était le cadre de son précédent roman.

"Un livre qui se passe au Moyen-Age, entre Dôle et Ornans, dans des châteaux surplombant une rivière : la Loue. Un paysage qui se prête bien à l'ambiance du livre : médiéval et enhanté. Le style surtout est remarquable : poétique, enchanteur; On vogue par-delà le temps, la mort, la mémoire. C'est très bien écrit, poétique et enchanteur."

****

Le Testament français, Andreï MAKINE - Ed. GALLIMARD

Makine

Je me souvenais qu'un jour, dans une plaisanterie sans gaîté, Charlotte m'avait dit qu'après tous ses voyages à travers l'immense Russie, venir à pied jusqu'en France n'aurait pour elle rien d'impossible [...]. Au début, pendant de longs mois de misère et d'errances, mon rêve fou ressemblerait de près à cette bravade. J'imaginerais une femme vêtue de noir qui, aux toutes premières heures d'une matinée d'hiver sombre, entrerait dans une petite ville frontalière. [...]. Elle pousserait la porte d'un café au coin d'une étroite place endormie, s'installerait près de la fenêtre, à côté d'un calorifère. La patronne lui apporterait une tasse de thé. Et en regardant, derrière la vitre, la face tranquille des maisons à colombages, la femme murmurerait tout bas : "C'est la France... Je suis retournée en France. Après... après toute une vie". Ce roman, superbement composé, a l'originalité de nous offrir de la France une vision mythique et lointaine, à travers les nombreux récits que Charlotte Lemonnier, «égarée dans l'immensité neigeuse de la Russie», raconte à son petit-fils et confident. Cette France, qu'explore à son tour le narrateur, apparaît comme un regard neuf et pénétrant sur le monde.

"Roman autobiographique profond, poétique, mélancolique, un très beau style. J'ai beaucoup aimé ce qu'il dit de la langue française, ce qu'il dit de son rapport à l'imaginaire, du pouvoir de l'imagination. Ce Russe traversé par la langue française  et la culture française et aujourd'hui académicien, et ce depuis 2016. "

Marguerite :

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper LEE - Ed. DE FALLOIS

Lee 2

Dans une petite ville d’Alabama, à l’époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 – au cœur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis –, connut un tel succès.
Mais comment ce roman est-il devenu un livre culte dans le monde entier ? C’est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l’enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique. Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde entier.

"J'ai adoré! Ce livre est magique! D'une tendresse d'un humour, d'une mélancolie sans pareils. Raconté par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte et du roman initiatique. "

****

Un goût de cannelle et d'espoir, Sarah Mc COY - Ed. LES ESCALES

Mc coy

Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps... 
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie... Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à recevoir. 

"Un bijou de roman, aussi beau que déchirant. Le passé revient, hanter le présent, des héroïnes attachantes, une fin lumineuse pleine d'espoir. "

****

Nicole :

Le Premier miracle, Gilles LEGARDINIER - Ed. FLAMMARION

Legardinier 1

Karen Holt est agent d'un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d'objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d'un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d'étranges circonstances, elle n'a d'autre choix que de recruter Ben, quitte à l'obliger. Ce qu'ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu'ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu'ils vont affronter peut facilement les détruire... 

"Un bon polar qui nous transporte dans différents pays et différentes époques. J'ai beaucoup aimé; Fiction ou réalité? Histoire bien construite et qui nous tient en haleine jusqu'au bout, avec fausses pistes et rebondissements. "

****

Un paquebot dans les arbres, Valentine GOBY - Ed. ACTES SUD

Goby 1

À la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d'Aincourt. Commerçants, ils tenaient le café de La Roche-Guyon. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant laisse alors ses deux plus jeunes enfants dans la misère. Car à l'aube des années 1960, la Sécurité sociale ne protège que les salariés et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui, par insouciance, méconnaissance ou dénuement ne sont pas soignés à temps. Petite mère courage, Mathilde va se battre pour sortir ceux qu'elle aime du sanatorium, ce grand paquebot blanc niché dans les arbres, où se reposent et s'aiment ceux que l'enfance ne peut tolérer autrement qu'invincibles.

"Que c'est beau, mais que c'est triste! Un beau récit! L'histoire est dure à lire émotionnellement. Est-ce une autobiographie?"

****

Les Bannis, Laurent CARPENTIER - Ed. STOCK

Carpentier 1

 Tous, ils marchent en chantant. Ils ne sont ni joyeux ni tristes, mais ils chantent. Ils sont ma famille, mon peuple, ma condamnation à l’errance. Ils viennent de Picpus ou de Bretagne, de Bucarest ou de Tunisie, d’Istanbul ou de Lannemezan, de Pittsburgh ou du Jura… Ils n’ont souvent rien en commun et pourtant ils fredonnent tous le même chant d’exil, le même récit d’un bannissement.

"Hanté par le souvenir de ses ancêtres, l'auteur ne voit que le gris qui a marqué leur vie : la mort d'un jeune grand-oncle pendant la guerre, la déportation d'une grand-tante juive, l'exode rural et l'arrivée difficile à la ville de sa grand-mère...Oncles, tantes, arrières-grand-parents, l'auteur saute d'un personnage à l'autre sans chronologie, même si à la fin, il essaie de rassembler les morceaux. On s'y perd un peu et rien n'est ose dans ce récit. Je n'ai pas aimé !"

****

L'Origine de nos amours, Erik ORSENNA - Ed. STOCK

Orsenna 1

« Un jour, je me suis remarié.
Le lendemain, mon père quittait son domicile. Entre les deux événements, personne dans la famille n’a fait le lien. 
Et pourtant, mon frère est psychiatre.
J’avais ma petite idée mais j’ai préféré la garder pour moi. Mon père, je le connaissais mieux que personne. Pour une raison toute simple : nous avions divorcé ensemble. Lui de ma mère, moi de ma première femme.Lui le lundi, moi le mercredi, de la même fin juin 1975. Et rien ne rapproche plus qu’un divorce en commun. Alors je savais que les coups de tête n’étaient pas son genre. Il suivait des plans, toujours généreux dans leur objectif, mais le plus souvent déraisonnables. Cet été-là, nous avons commencé à parler d’amour, mon père et moi. Nous n’avons plus cessé. » Erik ORSENNA

"L'incapacité au bonheur d'un père et de son fils...Sans plus..."

****

Sept histoires qui reviennent de loin, Jean-Christophe RUFFIN - Ed. GALLIMARD

Ruffin 1

Sept histoires fortes, drôles, émouvantes. Sept petits romans avec chacun son intrigue, ses personnages, son dénouement inattendu. Sept lieux du monde, Mozambique, Kirghizie, île Maurice... qui apportent leurs couleurs et leurs parfums. Sept occasions de donner aux grandes questions contemporaines un visage humain. Sept instants de vie. Un même bonheur de lecture.

"Quelques nouvelles bien écrites et agréables à lire mais vite oubliées. Après un mois, je garde le souvenir de "Nuit de garde", ou le jeune interne raconte sa nuit dans les hôpitaux de l'assistance publique, les odeurs, la misère. Il y a aussi cette histoire de refuge de montagne, souvenir de jeunesse, que l'on veut atteindre trente ans après, pour découvrir qu'il n'existe plus. Des histoires plutôt sinistres et sombres. "

****

Annie-France :

Les violons du roi, Jean DIWO - Ed. GALLIMARD

Diwo

Voici le roman d'une poignée d'artisans de génie installés à Crémone, dont Antonio Stradivari, le plus grand luthier de tous les temps, qui achève de transformer le violon vulgaire et grinçant des ménétriers en instrument royal. Durant plus de soixante ans, l'atelier de Stradivari livre aux rois et aux princes des violons aux sons et aux vernis magiques, jamais égalés depuis. Dans le roman de Jean Diwo, la musique baroque fait vibrer les chapelles, les salles de concerts, et se mêle intimement à l'histoire des luthiers. A Rome, Corelli fait pleurer la reine Christine de Suède en jouant de son stradivarius et le révérend Antonio Vivaldi entraîne Venise dans le tourbillon de ses " Quatre saisons ". Le " Prêtre roux ", s'il ne dit pas la messe, dirige de son archet enchanté l'école de musique des jeunes filles de la Pietà et trimbale à travers les cours d'Europe, et jusqu'au Vaticari, sa cohorte de nonnettes musiciennes et chanteuses. Ainsi, pris par la magie du violon, artisans et grands seigneurs, jeunes femmes espiègles et mères de famille austères, apprentis et virtuoses vivent, aiment et meurent dans une Italie à la fois rayonnante et déchirée.

"C'est un très bon roman historique où l'on apprend tout sur la création du violon et sur  l'histoire des luthiers e Crémone en Italie. Les musiciens les plus célèbres de l'époque (Corelli, Vivaldi, Bach...) ont aussi une place importante dans ce récit. Heureusement, Jean Diwo a du talent pour nous parler de l'aspect technique lié à la création des instruments et le récit est émaillé des histoires personnelles et amoureuses de tous les personnages."