Coups de coeur 2018

Cercle de lecture du mardi 23 janvier 2018

 

Elisabeth : 

Les paupières, Yoko OGAWA - Ed. ACTES SUD :

Ogawa 1

 

Une petite fille touchée par l'élégance d'un vieil homme le suit dans son île et devient son alliée face à l'hostilité du monde environnant. Dans la maison vit aussi un hamster, au regard dépourvu de paupières. Une Japonaise prend l'avion pour l'Europe. A ses côtés s'installe un homme qui lui parle puis s'endort. Sa voisine, incapable d'un tel abandon, l'interroge. Dans l'obscurité du vol de nuit, l'inconnu lui révèle alors l'existence des "histoires à sommeil". Une jeune femme part en voyage pour tenter de fuir ses insomnies. En s'éloignant de son pays, de son amant et de ses habitudes, elle espère trouver suffisamment d'étrangeté pour, le soir venu, s'endormir tranquillement. Dormir, s'endormir, s'éloigner du monde pour retrouver le chemin de l'inconscient, tel est le propos de ce recueil de nouvelles à lire comme une très belle introduction à l'oeuvre de Yoko Ogawa, aujourd'hui mondialement reconnue.

"Une série de nouvelles, où le quotidien d'abord décrit avec tendresse et poésie, glisse imperceptiblement vers la limite du fantastique.
Habilement, l'auteur jongle, faisant apparaître le passé effacé, dans le présent."

 

****

Les huit montagnes, Paolo CONGETTI - Ed. STOCK

Cognetti

Pietro est un garçon de la ville, Bruno un enfant des montagnes.  Ils ont 11 ans et tout les sépare. Dès leur rencontre à Grana,  au coeur du val d’Aoste, Bruno initie Pietro aux secrets de la  montagne. Ensemble, ils parcourent alpages, forêts et glaciers,  puisant dans cette nature sauvage les prémices de leur amitié.
Vingt ans plus tard, c’est dans ces mêmes montagnes et auprès  de ce même ami que Pietro tentera de se réconcilier avec son  passé – et son avenir.

"Un livre d'hommes perdus, happés par l'ivresse montagnarde, sans possibilité d'y échapper, mangé par elle, un livre beau et tragique. La vie quotidienne, les femmes n'y sont qu'à la marge et ne peuvent les libérer de cette emprise vampirique de l'altitude,de la liberté, de l'indépendance que la montagne donne l'illusion d'offrir. "Le sommet des Dieux", la magnifique BD manga de Jiro Taniguchi n'est vraiment pas loin. "

****

Nicole :

Des hommes qui lisent, Edouard PHILIPPE - Ed. LATTES :

Philippe

«  Lorsque je regarde ma bibliothèque, je vois ce que j’ai appris et une bonne partie de ce que j’aime. Ces livres m’ont construit. Des romans, des essais, des manuels, des bandes dessinées, le tout mélangé, muri ou oublié, redécouvert et discuté. Une bibliothèque est comme le « lieu de mémoire » de notre existence. Elle nous chuchote d’anciennes joies, murmure nos lacunes et trahit des promesses de lecture.
Les livres relient les hommes. Derrière ce qui ressemble à une formule, il y a une réalité, particulièrement évidente dans mon histoire familiale, dans ma vie. Dans ma relation avec mon père mais aussi dans le parcours de mon grand-père, dans la vie de ceux qui m’entourent et qui comptent pour moi.  »

"Une réflexion sur les livres et leur importance dans la vie d'un homme. Edouard Philippe, notre premier ministre actuel, nous raconte une partie de sa vie à travers les livres lus. 
Je me suis reconnue dans bien des idées de ce livre. Je m'y suis aussi un peu reconnue par la situtation sociales...j'ai bien aimé !"

****

Le rapport Gabriel, Jean d'ORMESSON - Ed. GALLIMARD :

Ormesson 1

"L'ange Gabriel, ange messager, qui est descendu sur terre pour Abraham, pour Elisabeth, mère de Jean-Baptiste, pour Marie, puis pour Mahomet est de nouveau envoyé par Dieu sur terre. Dieu se demande, voyant les hommes lui tourner le dos, s'il doit continuer à faire tourner ce monde ou s'il doit l'abandonner à lui-même. L'ange messager qui tte alors l'infini et l'éternité pour visiter notre planète. Il arrive chez Jean d'Ormesson qui s'est retiré sur une île grecque pour effacer un chagrin d'amour. 
Commence alors une longue conversation entre l'ange et l'homme.
L'auteur en profite pour nous dévoiler son enfance, son adolescence, ses débuts dans la vie active, ses interrogations. 
On découvre cet homme de naissance aristocratique. Bref, une auto-biographie. j'ai bien aimé découvrir ce personnage qui a vécu dans un autre monde que le mien. "

****

Ce que le mirage doit à l'oasis, Yasmina KHADRA - Ed. FLAMMARION :

Khadra 8

"Mon histoire avec le livre, le désert et les Hommes, c'est l'histoire d'un partage, l'histoire d'un amour vieux comme le monde, l'amour du rêve…"
Ainsi parle Yasmina Khadra qui entreprend de raconter le désert, comme il l'a connu dès son enfance, en Algérie. Dans cet exercice d'autofiction, le célèbre romancier emmène le lecteur dans l'immensité des lieux, si arides en apparence et pourtant si vivants, où la musique rythme la poésie et les mirages accouchent toujours d'oasis…

"Magnifique! L'auteur, né dans le désert d'Algérie, s'adresse à ce désert. Ce dernier fait partie de sa vie : enfance, service militaire. Une façon aussi de faire revivre son grand-père, ancien chef de tribu et qui voit l'évolution de la société le déposséder de son autorité. Le désert, moyen d'écouter son moi intérieur comme le fit le père Charles de Foucauld. Des états d'âme, des descriptions de paysages, le récit de sa vie, tout cela dans un style poétique. J'ai adoré !"

****

Le feuilleton d'Hermès
Le feuilleton de Thésée
Le feuilleton d'Ulysse

La mythologie grecque en cent épisodes - ED BAYARD JEUNESSE

Hermes 

"Pour tous ceux qui n'ont pas fait d'études classiques et qui ont entendu parler du fil d'Ariane, du complexe d'Oedipe, du talon d'Achille, du Minotaure... Pour tous ceux qui sont allés en Grèce et qui voudront visiter Athènes, à qui on parlera des dieux et des déesses, du mont Olympe... Pour les adeptes de mots croisés qui rencontrent Io, héra, Ida...Pour tous ceux qui ont envie de revivre les aventures des héros de la mythologie, Murielle Szac reprend, en trois volumes de cent épisodes, la vie de tous ces personnages héroïques qui connaissent l'amour, la peur, qui veulent fuir leur destin, qui vivent au milieu de la nature sur toutes les îles qui forment la Grèce...

Une belle aventure que de se retremper dans la Grèce antique qui  a inspiré de nombreux écrivains. Le style est simple, clair et chacun peut y retrouver les émtions de l'homme d'aujourd'hui  : l'amour, la jalousie, la vantardise, la peur, le devoir, les plaisirs, les choix à faire, les combats, les relations entre frères, soeurs et cousins...
J'ai beaucoup aimé !"

****

Annie-France :

La délicatesse, David FOENKINOS - Ed. GALLIMARD : 

Foenkinos 1

Nathalie et françois sont heureux, ils s'aiment et semblent avoir la vie devant eux... Mais un jour la belle mécanique s'enraye. François décède brutalement. Veuve éplorée, le coeur de Nathalie devient une forteresse où même les plus grands séducteurs vont se heurter. 
Sauf un : Markus, un collègue terne et maladroit, sans séduction apparente. Sur un malentendu, il obtient de la belle un baiser volé. Pour cet outsider de l'amour, c'est un signe du destin : il se lance à sa conquête...tout en délicatesse.

"Ce livre se lit avec facilité, on sourit par moment,, on passe u bon moment sans prise de tête. Les personnages sont attachants et l'on fait un petit bout de chemin avec eux, le tout sur fond de poésie et ryhtmé par une écriture symapthique et des traits d'humour intéressants. ce livre n'est pas un "grand" livre mais d façon surprenante, alors que j'aurais pu le trouver "plat", j'ai beaucoup aimé. C'est la magie de la littérature !"

****

La vie secrète des arbres, Peter WOHLLEBEN - Ed. LES ARENES :

Wohlleben

Les citadins regardent les arbres comme des "robots biologiques" conçus pour produire de l'oxygène et du bois. Forestier, Peter Wohlleben a ravi ses lecteurs avec des informations attestées par les biologistes depuis des années, notamment le fait que les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades. Ils avertissent d'un danger en envoyant des signaux à travers un réseau de champignons appelé ironiquement "Bois Wide Web". 

"L'auteur a de l'empathie  pour les arbres. Nous en manquerions singulièrement? Quoiqu'il en soit, nous avons tout à gagner à connaître (la science avance à grands pas) et mieux respecter les végétaux. C'est là tout l'intérêt de ce livre passionnant : il fait bouger les lignes !"

****

Christine :

La confusion des sentiments, Stefan ZWEIG - Ed. LE LIVRE DE POCHE :

Zweig 1

Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l'aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie. A dix-neuf ans, il a été fascine par la personnalité d'un de ses professeurs ; l'admiration et la recherche inconsciente d'un Père font alors naître en lui un sentiment mêlé d'idolâtrie, de soumission et d'un amour presque morbide. Freud a salué la finesse et la vérité avec laquelle l'auteur d'Amok et du Joueur d'Echecs restituait le trouble d'une passion et le malaise qu'elle engendre chez celui qui en est l'objet. 

"J'ai bien aimé. Cette passion et cette fougue dans l'explication des textes par ce professeur réussit à motiver cet étudiant jusqu'à lui faire adorer la philosophie !"

****

Anne-Rose :

Je l'aimais, Anna GAVALDA - Ed. J'AI LU :

Gavalda 2

 

A-t-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l'on se rend compte - un peu tard - que l'on s'est peut-être trompé ? Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. À sa manière : plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché. 

"La confession de cet homme, serait-ce nos doutes, nos questionnements? Si c'était à refaire, comment je revivrais? J'ai beaucoup aimé, le livre et le film."

****

Le nez de Mazarin, Anny DUPEREY - Ed. DU SEUIL :

Dupeyrey

Claire et Jean sont heureux. En vacances, ils roulent paisiblement la nuit sur une petite route de campagne... Pourtant un an plus tard, Claire tuera Jean et se murera dans le silence. Parce qu'un rien a éveillé son esprit de révolte, l'existence de cette femme bascule dans le drame. Peut-on remettre sa vie ne cause et tuer pour une unique seconde de défaillance? 

"J'ai beaucoup aimé. En lisant ce roman, je me suis posé la question sur notre conscience et sur la capacité de notre cerveau à conditionner notre pensée, nos actes et pourquoi a un moment donné, ce que l'on croyait bien enfoui ou oublié refait surface et qu'il programme la suite que l'on donne ou pas à ces souvenirs."

****

Marguerite :

La disparition de Josef Mengele, Olivier GUEZ - Ed. GRASSET (Prix Renaudot 2017) :

Mengele

1949  : Josef Mengele arrive en Argentine.
Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz  croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.
Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant  ?

"J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous explique comment ce médecin SS a pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant. Anciens nazis, femmes cupides et dictateurs d'opérettes évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l'argent et l'ambition."

****

Mécaniques du chaos, Daniel RONDEAU - Ed. GRASSET (Grand Prix de l'Académie Française 2017) :

Rondeau 1

Et si la fiction était le meilleur moyen pour raconter un monde où l’argent sale et le terrorisme mènent la danse  ? Ils s’appellent Grimaud, Habiba, Bruno, Rifat, Rim, Jeannette, Levent, Emma, Sami, Moussa, Harry. Ce sont nos contemporains. Otages du chaos général, comme nous. Dans un pays à bout de souffle, le nôtre, pressé de liquider à la fois le sacré et l’amour, ils se comportent souvent comme s’ils avaient perdu le secret de la vie. Chacun erre dans son existence comme en étrange pays dans son pays lui-même.
Mécaniques du chaos est un roman polyphonique d’une extraordinaire maîtrise qui se lit comme un thriller. Il nous emporte des capitales de l’Orient compliqué aux friches urbaines d’une France déboussolée, des confins du désert libyen au cœur du pouvoir parisien, dans le mouvement d’une Histoire qui ne s’arrête jamais.

"J'ai beaucoup aimé. Il se sert de la fiction pour raconter un monde où l'argent sale et le terrorisme mènent la danse."

****

Béatrice :

Joyeux suicide et bonne année, Sophie de VILLENOISY - Ed. LE LIVRE DE POCHE :

Villenoisy

Sylvie Chabert seule, peu d'ami, plus de parents, est persuadée que sa vie ne rime à rien, veut mettre fin à ses jours le 1er janvier. Enfin, elle se laisse deux mois pour faire connaissance avec son vrai moi et faire ses adieux à ce monde. La voyant déprimée, sa meilleure amie l'insite à consulter un psy...Voilà que démarre alors une aventure drôle et émouvante. 

"Ce n'est pas un chef d'oeuvre mais il m'a fait passer un bon moment juste avant les fêtes de Noël."

****

Désolée, je suis attendue, Agnès MARTIN - LUGAND - Ed. POCKET :

Martin

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l'adrénaline est son seul moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s'inquiètent de son attitude. Peu importe les reproches, elle a simplement fait un choix, animée d'une farouche volonté de réussir. 
Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé... 

"Là non plus ce livre n'est pas un roman chef d'oeuvre mais il vous tient en haleine jusqu'au bout. J'ai passé un bon moment dans ses pages."

****

Marie-Josée :

Les Lettres de Noël du Père Noël, J.R. TOLKIEN - Ed. POCKET :

Tolkien

Ces trente lettres et les dessins qui les accompagnent forment un récit très prenant des aventures de l'homme en rouge et à la barbe blanche, de son ours assistant, et de leurs démêlés avec les gobelins. Un ouvrage qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d'un amoureux de Tolkien.

"C'est mignon, c'est sympa !"

****

La Fontaine : une école buissonnière, Erik ORSENNA - Ed. STOCK

Orsenna 2

« Depuis l’enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses  Fables, notre famille. Agneau, corbeau, loup, mouche,  grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés.
Malicieuse et sage compagnie !
Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute le plus  grand poète de notre langue française ?
Voici une promenade au pays vrai d’un certain tout petit  Jean, né le 8 juillet 1621, dans la bonne ville de Château-Thierry, juste à l’entrée de la Champagne. Bientôt voici Paris,  joyeux Quartier latin et bons camarades : Boileau, Molière,  Racine.
Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des  Finances, bientôt emprisonné. On ne fait pas sans risque  de l’ombre au Roi Soleil.
Voici un très cohérent mari : vite cocu et tranquille de l’être,  pourvu qu’on le laisse courir à sa guise.
Voici la pauvreté, malgré l’immense succès des Fables.
Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes. L’Éducation  nationale, qui n’aime pas rougir, interdisait de nous les  apprendre. On y rencontre trop de dames « gentilles de  corsage ».
Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie :  mi-fable, mi-conte.
Gravement coquine. »
 

"Je n'ai pas vraiment aimé !"

****

Eliane :

Et je danse aussi, Anne-Laure BONDOUX - Ed. POCKET :

Danse

Un mail comme une bouteille à la mer. D'ordinaire, l'écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d'admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n'est pas une " lectrice comme les autres ". Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu'elle lui a fait parvenir – et qu'il n'ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s'établit qui en dévoile autant qu'elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun...

"A bien aimé !'

****

Un vertige, Hémène GESTERN - Ed. ARLEA :

Gestern 2

Deux textes d'Hélène Gestern sur la séparation amoureuse.

Ces deux textes, qui se répondent, relatant deux moments de vie , incarnent le visage de la même 
expérience : la séparation amoureuse. Ils décrivent ce qui se passe à partir du moment où un couple cesse d'en être un et que la mécanique de la déchirure se met en marche, parfois lente et insidieuse, parfois brutale et violente. 
Le saisissement, la sidération, la chute, contrepoids de l'élan extraordinaire que représente la naissance de l'amour. La séparation est une expérience totale, qui oblige un être à se reconstruire sur les ruines de ce qu'il a été ; elle force aussi à questionner le sens et la qualité de l'amour que l'on a vécu avec une personne que soudain on ne comprend plus. Cette interrogation étant parfois la seule manière de survivre à son départ, et peut-être de l'accepter.

"Ce livre ne m'a pas fait vibrer, dépourvu de vraie histoire !"

****